Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2014

Se détacher de ce qui est inutile

43995549.png

La suite de la bande dessinée est ici

Voilà que la rentrée revient, avec son cortège de bonnes résolutions, pas toujours longtemps tenues, il est vrai. Néanmoins, nos résolutions maladroites ou utopistes marquent notre  volonté de commencer l'année de façon nouvelle, plus épurée, plus allégée. 

Et si une des meilleures manières d’entrer dans ce nouveau temps était encore de ranger, d’organiser nos lieux de vie.  

Moi qui essaie de m’y astreindre depuis quelques jours, je peux vous dire, quel travail ! 

Si vous êtes fait de la même pâte que moi, vous comprendrez aisément ! le moindre objet rappelle une multitude de souvenirs, d’expériences vécues, de visages croisés… Alors quoi faire ! On ne vit pas dans des états passés et il faut apprendre, sans les renier le moins du monde, à les laisser là, dans notre souvenir et surtout, à en désencombrer notre présent.  

Tout ce qui ne sert plus doit être débarrassé. Évidemment, il faut le faire avec discernement, donner ce qui doit être donné, recycler ce qui peut l’être, trier ce qui peut encore servir. Et le reste, une seule solution, jeter… Ahh, c’est là que pour un Lorrain, c’est difficile. Le Lorrain ne jette pas ! Ça peut toujours servir ! Mais non. Nous sommes dans une société de consommation. L’appareil détérioré ne retrouvera jamais une seconde vie. Bien sûr, il réchauffait mon cœur quand il m’accompagnait fidèlement. Et pourtant, sa nouvelle direction, c’est la déchèterie. Il est urgent de savoir se détacher, se détacher de ce qui n’a plus lieu d’être. 

Se dépouiller, n’est ce pas une vertu chrétienne ?  

Se désencombrer, croyez moi, cela fait autant de bien à son environnement immédiat qu’à son intériorité. Quitter ce qui est superflu, éphémère. Se débarrasser de ce qui est vain ! Je crois que c'est absolument nécessaire pour vivre pleinement le présent. Jésus à bien dit : "Laissez les morts enterrer les morts !" 

Ce qui ne porte plus de fruit doit être coupé pour nous rendre disponible à ce qui vient, à la nouveauté, à la rencontre. 

Et puis, pour avoir moins de ménage à faire l'année prochaine, évitons de nous encombrer, purifions nos vies de ce qui n'est pas nécessaire et sachons transmettre. Ce livre nous a accompagné un bout de chemin, il a été notre nourriture pour un temps, offrons le  à quelqu'un à qui il sera utile. Ne nous attachons pas inutilement. 

C'est ainsi qu'allégés nous aborderons la rentrée près à vivre avec intensité l'instant présent. 

Alors, belles résolutions, bons rangements et bonne rentrée. 

 

Les commentaires sont fermés.