Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2014

La non-violence

Notes pour le regard chrétien du 8 janvier sur rcf Jérico :

2014.jpg

En ce début d’année, nous sommes envahis par des manifestations de violence et d’exclusion !

Pas un journal télévisé qui ne nous présente des conflits de toutes sorte. Pas un journal papier qui n’en fasse ses gros titres ! En ce moment par exemple, les photos de Dieudonné s’étalent en pleines pages de magazines. Les analyses, les débats, les commentaires fleurissent. Chacun prend position, sûr de sa vérité.

Que faire face à cette violence ! La violence est si fondamentalement nichée au cœur de l’homme qu’il est bien difficile de la dépister !

Bien sûr, il est juste de dénoncer toute forme de violence et d’en comprendre les mécanismes. Néanmoins, le premier travail ne consisterai-t-il pas, pour chacun, à traquer la violence qui l’habite ?

Allons, nous nous sommes déjà surpris à répondre agressivement, à élever le ton bien plus qu’il n’est nécessaire. Nous avons aussi remarqué notre méfiance en croisant une personne dans la rue, alors qu’aucun signe ne le justifie ? Évidemment, je ne dis pas qu’il faille être inconscient, mais de là à se racornir en soi-même, il y a une juste mesure.

Malheureusement, il est beaucoup plus facile de constater la violence sur autrui que de la percevoir pour soi-même. Nous nous inventons toujours de bonnes raisons, et nous sommes bien persuadés de notre vérité…

Et si, en ce début d’année, nous changions notre regard ?

J’écoutais une émission sur le peuple Massaï d’Afrique et sa culture. La sagesse est là-bas le fruit d’une longue initiation à la non violence d’une bonne trentaine d’année. Elle donne le droit de prononcer des bénédictions qui accompagnent les plus jeunes et les orientent dans la vie. Je retrouvais un peu le goût des bénédictions des patriarches de la Bible. Jacob bénissant ses Fils et ayant de ce fait une parole prophétique pour les douze tribus d’Israël…

Mais, au fond, nous, que faisons nous d’autre quand nous prononçons nos vœux de nouvelle année. C’est bien d’une bénédiction qu’il s‘agit, une bénédiction qui accompagne celui qui la reçoit pour l’année nouvelle.

Alors, n’hésitons plus, très bonne année 2014, soyez bénis et que l'esprit conduise et fasse fructifier toute vos œuvres de non violence.

Les commentaires sont fermés.