Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2012

Les blogs chrétiens

Notes pour "regard chrétien sur le monde" du jeudi 4 février sur rcf jérico :Moïse.jpg

dessin : Blog l'actu en patates

Lors de la Saint François de Sales, le saint patron de la communication – en effet, c’est lui le premier qui avait imaginé de faire imprimer des textes qu’il placardait dans des endroits publics ou distribuait sous les portes, on lui doit le premier journal catholique du monde – Lors donc de la Saint François de Sales, la Fédération Française de la Presse Catholique a organisé une table ronde : les blogs chrétiens, pour quoi faire ?

A cette table ronde participaient quatre bloggeurs, deux prêtres, auteurs des blogs un seul monde et padreblog et deux laïcs, dont les blogs sont koztoujours et hôtel synodal.

Le tour de table et le débat qui suivit a fait apparaître combien un blog est un outil personnel, subjectif. Chaque blog a son histoire, son style propre. La grande fréquentation des blogs catholique casse l’image stéréotypée du catholique, qui est souvent perçu comme quelqu’un de formaté, qui répète ce qu’on lui dit de dire. hors le net montre des personnalités qui pensent, qui vivent leur foi de manière très personnelle. Les prêtres eux-mêmes essaient dans leur blog d’avoir un langage moins institutionnel.

La parole y est engagée, réactive, forte face aux polémiques. Alors bien sûr, elle engendre des réactions et des commentaires qu’il est ensuite nécessaire d’assumer. Mais il ne faut pas mésestimer l’intelligence des lecteurs qui font rapidement le tri dans les commentaires. Tout commentaire violent se discrédite lui-même, et ceux qui déversent leur bile derrière leur écran, par leur outrance même, ouvrent les yeux des autres et les amènent à réfléchir. La contradiction engendre le débat. Les blogs ont libéré la parole et c’est la vérité qui a tout à y gagner même si son émergence présente un caractère douloureux.

Les blogs donnent une idée beaucoup plus ouverte de l’Eglise. Ils permettent ainsi à une grande masse de français, qui ne va plus à l’église, qui ne la connait que d’une façon caricaturale par les grands medias, de la fréquenter, d’écouter un concert de voix polyphoniques qui la définit. Comme une porte ouverte, les blogs invitent des gens non identifiés catholiques à une réflexion commune.

Mais cette diversité des prises de position, cette dissémination de l’opinion catholique pose problème à l’Eglise. La division existe en son sein et elle est plus apparente que jamais. Sans formater les blogs, ce qui avait donné lieu à de vifs débats sur le net, et ce qui parfaitement impossible étant donné leur fonctionnement d’électrons libres, il est évident qu’il faut s’en servir. Les blogs de la mouvance "tradi" s’en servent très bien, ils tapent fort, et deviennent incontournables. Alors non, il ne suffit pas d’être tiède, de penser juste mais dans son coin, de prier pour que tout s’arrange. Non, il faut le faire savoir, le crier haut et fort. Les blogs participent à leur manière à la nouvelle évangélisation, voir à une nouvelle forme de prophétisme dans l’Eglise.

Dans son intervention vidéo, Mgr Chelli, président du Conseil Pontifical pour les Communications sociales, à parlé avec justesse de Diaconie.

Mais laissons le dernier mot à Saint François de Sales, cité par Mgr Podvin :

« Le monde devient si délicat, il est important de lui dire qu’il est aimé ».

Les commentaires sont fermés.