Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2011

Comment pouvons-nous entrer en dialogue avec des personnes athées ?

Notes pour "regard chrétien sur le monde" du jeudi 1 décembre sur rcf jérico :

JK_Benoit_XVI_Assise.jpg

C’est effectivement une question très actuelle. Nous sommes dans une société de plus en plus sécularisée où l’éducation religieuse n’est plus automatiquement donnée à chaque enfant. Pourtant, nous percevons bien que face aux difficultés économiques actuelles, et aux difficultés sociales et humaines qu’elles ne manqueront pas d’entraîner à leur suite, il est extrêmement important d’avoir un dialogue profond et sincère entre personnes de bonne volonté. Et nous avons tous rencontré de ces personnes ayant du cœur, se dévouant pour les autres, ayant une profondeur, se posant des questions, habitées par une réelle intériorité. Quel langage commun pourrions-nous avoir ?

Julia Kristeva est un attachant exemple de ce type de personnes. Elle est écrivain, psychanalyste, professeur émérite à l’Université Paris 7 – Diderot. Paradoxalement, elle est beaucoup plus connue à l’étranger qu’en France où elle vit maintenant depuis de longues années.

Madame Kristeva tente de refonder un nouvel humanisme qui assimile notre héritage culturel européen : celui de la philosophie grecque et des religions juives et chrétiennes. Elle défend le fait que notre tradition dans son ensemble est à apprivoiser mais également à adapter aux singularités nouvelles. C’est une femme qui se pose des questions, qui est prête à avancer, à se renouveler comme la vie l’exige toujours, dans  une constante adaptabilité.

Tout en se déclarant agnostique, elle a néanmoins écrit Thérèse mon amour,  un gros livre sur Thérèse d’Avila. Thérèse avec laquelle elle avoue elle-même avoir vécu dix ans, tentant de comprendre et de faire sienne sa démarche intérieure. Son dernier livre, Leur regard perce nos ombres, en collaboration avec Jean Vanier traite du handicap où elle s’est elle-même concrètement investie.

Julia Kristeva représente bien tous ceux qui tentent de vivre d’une façon la plus humaine possible, dans un état de quête permanente. Le pape Benoit XVI ne s’y est pas trompé. Il a invité madame Kristeva en octobre dernier aux rencontres d’Assise. Il s’exprimait ainsi dans son discours  :

« Ces personnes, expliquait-il, cherchent la vérité, elles cherchent le vrai Dieu, dont l’image dans les religions, à cause de la façon dont elles sont souvent pratiquées, est fréquemment cachée. Qu’elles ne réussissent pas à trouver Dieu dépend aussi des croyants avec leur image réduite ou même déformée de Dieu. Ainsi leur lutte intérieure et leur interrogation sont aussi un appel pour les croyants à purifier leur propre foi, afin que Dieu – le vrai Dieu – devienne accessible. »

Nous chrétiens, devons très certainement prendre ces paroles comme un appel aux croyants. Comment approfondissons-nous votre foi ? Comment parlons-nous de Dieu ? Quels mots nouveaux tentons-nous pour expliquer notre foi dans le monde qui est le nôtre aujourd’hui ? A force d’expliquer Dieu par des formules toutes faites, nous l’enfermons dans une conception étriquée, nous en faisons une idole et nous ne pouvons répondre à tous ceux qui sont en quête de vérité, assoiffés d’une vie intérieure, plus humaine, plus riche, à tous ceux que Benoit XVI qualifiait de « pèlerins de la Vérité ». Osons nous mettre nous même en quête, pour pouvoir dialoguer avec ceux qui sont différents sur la route.

Commentaires

OK avec ce qui est développé plus haut.
Je retiens de notre Pape:"purifier sa foi pour rendre Dieu
accessible." c'est tout un programme!et un long travail qu'il nous faut pourtant entreprendre:Bien sûr,c'est Dieu qui agit en nous et comme il le veut.Il nous faut accueillir cette grâce,mais sa volonté est que nous collaborions à ce travail en nous d'approfondissement de la vertu de foi.Sans s'éloigner de l'Eglise cette foi ,de +en+personnelle,va se dire à chacun et chacune de notre entouragetrès diversifiéet sera le gage d'une authentique évangèlisation.

Écrit par : Niderkorn Gisèle | 09/12/2011

Les commentaires sont fermés.